Et si plutôt que de parler de développement personnel on parlait de décroissance personnel ? 🌟

Plus je lis, plus j’étudie et j’apprends des choses sur le domaine du « développement personnel », plus le mot de « développement » et (une partie) du mouvement qui l’accompagne me questionnent.

Je pense que j’ai du mal avec ce mot « développement » parce qu’il renvoi pour moi à une notion déjà si présente dans notre société, celle de « croissance ».

Il y a vraiment à boire et à manger dans la grande famille du développement personnel mais le mouvement qui pousse à la performance, au toujours plus : plus beau, plus mince, plus charismatique, en gros « devenir la meilleure version de nous-même » est pour moi contre-productif.

L’idée ne serait-elle pas plutôt de retrouver notre « nous authentique », de mieux apprendre à nous connaitre, de revenir à l’essentiel ?

Et ce concept s’accompagne de conseils et de routines à mettre en place, qui sont sources pour pas mal de personnes de pression et d’obligations supplémentaires pouvant entrainer un haut niveau d’exigence et de la culpabilisation.
« Il faut faire plus de sport », « tu dois prendre les choses de manière positive »…

Et si à un moment on décidait de se foutre un peu la paix ? 😊

Le vrai développement personnel ne serait-il pas plus l’idée, comme la décroissance économique, de revenir à ce qui est important, d’aller davantage vers la simplicité, de faire le vide grâce à l’hypnose et la méditation, de s’émanciper des contraintes, de s’autoriser à vivre plus sereinement, comme bon nous semble ?

Arrêter de se noyer dans des milliers de questions pour découvrir lesquels sont vraiment utiles et importantes ?

Je vous invite à regarder une conférence de Serge Marquis sur Youtube, Pensouillard le hamster qui évoque cette notion.

Infos pratiques :

📆 Le cabinet est ouvert du lundi au samedi de 10h à 21h.
📍187 boulevard de la Liberté, Lille